En visitant ce site, vous acceptez la politique des cookies. En savoir plus sur notre politique en matière de cookies .

ArcelorMittal prévoit de reprendre la production à Highveld Steel et Vanadium

7 août 2016

Les divisions d'ArcelorMittal opèrent presque partout dans le monde, l'Afrique du Sud ne fait pas exception. Désormais, les intérêts d'AMSA coïncident avec les intentions de l'Industrial Development Corporation d'Afrique du Sud. Des opportunités sont envisagées pour reprendre les processus de production à l'usine, anciennement détenue par Evraz. Highveld Steel and Vanadium est situé dans la province de Gauteng. L'usine a été déconsolidée par Evraz en avril dernier. Après cela, des tentatives répétées ont été faites pour vendre l'actif à des investisseurs étrangers. Actuellement, les possibilités d'acquérir et de livrer des brames et des billettes sont en cours d'évaluation. Le lancement de la production temporairement arrêtée permettra de poursuivre la production de produits d'acier de charpente.

ArcelorMittal, de concert avec la Société, espère que les négociations aboutiront. Ils permettront de reprendre la production de produits de grande taille dans l'entreprise. Il sera possible de fournir au consommateur sud-africain des produits laminés en acier de construction. Il est possible que l'acquisition de l'usine soit reportée à 2017. Cependant, AMSA n'est pas seulement préoccupé par le lancement de l'usine. Au premier semestre de cette année, la division est restée sans profit. La perte dépasse même les résultats de 2015. Les représentants de la division parlent de la nécessité de renforcer la protection du marché intérieur de l'acier. Ils appellent les autorités sud-africaines à résister à l'afflux de produits chinois bon marché. Selon l'AMSA , le coût des importations en provenance de Chine est inférieur d'un quart au prix des produits des métallurgistes nationaux.

En Afrique du Sud, Highveld Steel and Vanadium est la deuxième plus grande usine en termes de capacité de production. En 2015, l'aciérie a été protégée de la faillite. La situation difficile s'est développée dans un contexte de forte baisse de la demande de produits. La croissance des volumes importés a également été affectée. L'accord d'achat de billets augmentera les revenus d'AMSA. Selon les résultats du premier semestre, les ventes ont augmenté de 10 %. Ils s'élevaient à 2,2 millions de tonnes. Une amélioration des performances est observée après l'imposition de droits sur certains produits importés.

ArcelorMittal dans son ensemble a également augmenté ses bénéfices. Au deuxième trimestre de cette année, le bénéfice net de la société s'est élevé à 1,1 milliard USD. Dans le même temps, au premier trimestre, il y a eu une perte nette de 416 millions USD. Au deuxième trimestre de 2015, le bénéfice s'est élevé à 179 millions USD. Elle a été observée dans le contexte de la conclusion d'un accord sur le travail aux États-Unis. Il a obtenu un record de 832 millions de dollars de bénéfices. ArcelorMittal s'attend à économiser ce montant. Le résultat sera atteint en réduisant les salaires et les primes des employés des divisions aux États-Unis.

Nouvelles archives

Date de début
Date limite

Notre consultant vous fera gagner du temps

+49 (170) 650 7006
Telegram:
WhatsApp:

Abonnement

Offres spéciales et réductions. :)