En visitant ce site, vous acceptez la politique des cookies. En savoir plus sur notre politique en matière de cookies .

Tata Steel trouve un repreneur pour Scunthorpe

15 décembre 2015

La publication britannique "Sunday Telegraph" a rendu compte de l'état des affaires de Tata Steel concernant l'usine "Scunthorpe". En novembre, une société indienne a annoncé son intention de la fermer ou de la vendre. À ce jour, les personnes souhaitant acheter la plante ont été trouvées. L'accord sur le transfert de l'entreprise peut être conclu d'ici la fin de 2015. L'usine se concentre sur la production de produits profilés longs, de rails et de tôles d' acier épaisses. Sa capacité de production annuelle est de 3,2 millions de tonnes. Les représentants du "Sunday Telegraph" ont nommé trois entreprises qui ont manifesté leur intérêt à acheter. Deux d'entre eux sont britanniques, Endless et Greybull Capital. Les deux sociétés se spécialisent dans l'acquisition et la restructuration subséquente d'entreprises en difficulté. Cette étape est suivie par la revente des entreprises. Le troisième acheteur probable est une société d'investissement privée américaine. Il existe des informations sur un autre concurrent probable. Le groupe Klesch, enregistré en Suisse, appartient à Gary Klesch, un homme d'affaires américain. La société se concentre également sur le rachat et la restructuration d'organisations en difficulté.

Plus tôt, Karl-Ulrich Kohler, qui est le PDG de Tata Steel Europe, a expliqué les raisons de la vente de l'usine. Cette division, qui fabrique des produits sidérurgiques destinés à la construction, ne s'intègre pas dans la structure de l'entreprise. Après une telle déclaration, des craintes sont exprimées que Tata Steel ne s'arrêtera pas à une seule usine. Selon les rumeurs, les actifs européens de produits façonnés et longs passeraient sous le marteau. Les représentants de la société indienne préfèrent garder le silence sur cette question. Cependant, la direction note que l'examen des options de développement des affaires est en cours.

Dans le même temps, en octobre 2015, Tata Steel Europe a commencé à licencier des employés. Environ 900 personnes ont perdu leur emploi à Scunthorpe. Ce nombre dépasse 20% du nombre initial de travailleurs. La vente de l'usine peut difficilement être qualifiée de surprise. Compte tenu de la baisse du coût des produits laminés en Europe continentale et au Royaume-Uni, les pertes de l'entreprise ne sont pas surprenantes. Un facteur supplémentaire dans les problèmes était le volume accru d'acier importé dans l'UE depuis la même Chine. Une commande importante reçue par l'usine en début de mois peut quelque peu améliorer la situation. En 5 ans, Scunthorpe doit livrer 750 000 aciers à la partie française. Le métal est destiné à la fabrication des rails SNCF. La production des produits sera réalisée à l'entreprise Hayange. Cette usine appartient également à Tata Steel.

Nouvelles archives

Date de début
Date limite

Notre consultant vous fera gagner du temps

+49 (170) 650 7006
Telegram:
WhatsApp:

Abonnement

Offres spéciales et réductions. :)