En visitant ce site, vous acceptez la politique des cookies. En savoir plus sur notre politique en matière de cookies .

Début de l'installation des bains en béton polymère chez Uralelectromed

20 juin 2016

La construction de la deuxième tranche de l'atelier d'électrolyse du cuivre d'Uralelectromed se poursuit. L'entreprise fait partie du complexe métallurgique UMMC. À ce jour, l'entreprise a commencé l'installation de baignoires en béton polymère. En général, il est prévu d'installer 448 réservoirs. Compte tenu de l'équipement technologique de l'atelier, on peut noter le rôle le plus important des bains d'électrolyse. C'est en eux qu'a lieu l'affinage électrolytique du cuivre . Dans ce cas, une technologie sans fondement est utilisée. L'idée est d'utiliser des cathodes en acier inoxydable au lieu d'éléments en cuivre . La qualité des cathodes de cuivre obtenues à l'aide de la technologie est de 99,99 %.

Le processus a été évalué par le chef du département technique de l'entreprise, Mark Shuklin. Les réservoirs modernes sont conçus pour que les opérations technologiques soient effectuées au plus haut niveau. Les dimensions de l'équipement répondent aux mêmes exigences. Un conteneur contient 63 anodes, 62 cathodes. Ce nombre est le double du nombre d'éléments du département, fonctionnant selon la technologie standard. L'installation du premier bain technologique a été réalisée au moyen de deux palans de cinq tonnes. Tous les bains devraient être installés d'ici la fin de 2016. Le béton polymère augmentera la durée de vie des bains d'électrolyse. Ces conteneurs peuvent fonctionner sans dommage pendant 20 ans ou plus.

Outre l'installation des réservoirs, des travaux de couverture sont en cours. A ce stade, plus de 50% des cadres des lampes anti-aériennes ont été montés. Des couches pare-vapeur sont en cours de pose. Ils se composent d'isolant, d'imperméabilisation, de feuille d'amiante-ciment. On s'attend à ce que d'ici la fin de cette année, les processus de formation du toit soient terminés. Il est également prévu d'installer un système de drainage interne.

La construction de la deuxième étape de l'atelier d'électrolyse du cuivre a débuté à l'été 2014. Ses activités sont basées sur une technologie sans fondement, répétant le travail de la première étape. Il est supposé que le lancement de la phase II augmentera la capacité de production pour la production de cuivre cathodique. Les volumes annuels passeront à 320 000 tonnes. Cette année, les investissements dans le projet devraient s'élever à 1,6 milliard de roubles. En général, les investissements dans le projet atteindront 4,6 milliards de roubles.

La première étape de l'atelier d'électrolyse du cuivre a été mise en service en 2012. Dans le même temps, les investissements ont dépassé 4,4 milliards de roubles. A ce jour, la capacité de production de l'atelier dépasse les 150 000 tonnes de cuivre cathodique prévues.

Nouvelles archives

Date de début
Date limite

Notre consultant vous fera gagner du temps

+49(1516) 758 59 40
Telegram:
WhatsApp:

Abonnement

Offres spéciales et réductions. :)