En visitant ce site, vous acceptez la politique des cookies. En savoir plus sur notre politique en matière de cookies .

Eurofer optimiste

3 février 2016

L'association métallurgique européenne Eurofer est plutôt optimiste. Les représentants de l'association espèrent une amélioration du marché de l'acier en 2016-2017. Selon Eurofer, la demande de produits laminés par les pays de l'UE a augmenté l'année dernière. La croissance par rapport à 2014 s'élève à 2,3 %. Dans les secteurs consommateurs de métaux de base, la demande a augmenté de 2 %. On suppose qu'en 2016-2017, il y aura une augmentation de 1,5 % de la consommation réelle.

Les représentants de l'association envisagent l'expansion de l'économie européenne, qui a eu lieu au second semestre 2015. La croissance a été tirée par les industries axées sur l'utilisation privée du métal. Ces secteurs comprennent l'industrie automobile et l'électroménager. A leurs dépens, la récession formée dans le secteur de la tuyauterie a été compensée. Eurofer estime qu'en 2016-2017 le tour sera aux industries visant à accroître les investissements. Ce sont les industries de l'ingénierie et de la construction. Leur évolution sera observée dans un contexte de taux d'intérêt bas. L'aide de l'État aux économies des pays européens jouera également un rôle. Cependant, cela ne va pas sans certains risques. Il est possible que l'Union européenne soit affectée par des taux bas en Chine et dans d'autres pays du marché. Le ralentissement économique mondial aura également un impact négatif.

Dans le même temps, les améliorations possibles de l'économie de l'UE ne garantissent pas non plus des améliorations pour l'industrie métallurgique. Eurofer, au contraire, parle de sa vulnérabilité. Pas la meilleure position de l'industrie est observée dans le contexte d'une baisse de la compétitivité. L'Association a examiné les données pour une période de 11 mois en 2015. Conformément à eux, le volume des importations d'acier fini a augmenté à 4,46 millions de tonnes. La croissance des livraisons vers l'UE a augmenté de 25,5 % par rapport à 2014. Quant aux exportations européennes, elles ont baissé de 5,2 %. En termes numériques, cela représente 1,26 million de tonnes. Apparemment, en 2015, l'UE reste dans la position d'exportateur net d'acier. Dans le même temps, le solde positif menace de tomber à moins de 1 million de tonnes. A titre de comparaison, en 2012, le chiffre a atteint 13,85 millions de tonnes.

Les représentants d'Eurofer expriment des inquiétudes concernant les fournisseurs extérieurs à l'Union européenne. Ils sont tout à fait capables de profiter de l'expansion de la consommation locative. Pendant ce temps, les producteurs nationaux peuvent perdre des positions sur leur propre marché. Selon Eurofer et les dirigeants européens, des restrictions de grande envergure sont nécessaires. Elles devraient couvrir les produits sidérurgiques importés. Cependant, le volume de produits laminés importés sur les marchés de l'UE en 2015 n'a pas dépassé 12 à 14 %. Il est peu probable qu'un tel nombre puisse jouer un rôle décisif.

Nouvelles archives

Date de début
Date limite

Notre consultant vous fera gagner du temps

+49(1516) 758 59 40
Telegram:
WhatsApp:

Abonnement

Offres spéciales et réductions. :)