En visitant ce site, vous acceptez la politique des cookies. En savoir plus sur notre politique en matière de cookies .

Industrie de l'aluminium : en 2014, la situation ne devrait pas s'améliorer

13 janvier 2014

Selon les analystes, les perspectives de l'industrie de l'aluminium en 2014 sont loin d'être brillantes. Les difficultés de cette industrie, qui a déjà assez souffert à la fois de la baisse des prix et de la surproduction, ne s'arrêteront pas là. De nouvelles règles sont à venir, fixées par le London Metal Exchange, vous devez être préparé à la fois à la baisse des primes et à la concurrence de la Chine, et également ne pas vraiment compter sur la hausse des prix ou sur l'augmentation de la demande.

Si l'on regarde les chiffres, alors en 2013 le prix de l'aluminium a chuté de plus de 13%, de plus, les stocks très impressionnants de ce métal, collectés dans les entrepôts d'échange, obligent les industriels à réduire non seulement la production d'aluminium, mais aussi fermer des usines pour sa production.

Rusal, l'un des plus grands producteurs d'aluminium, a l'intention de réduire encore sa production en 2014. Par rapport à 2012, la capacité de production diminuera de 15%, qui sera d'environ 650 mille tonnes. Et cela, apparemment, n'est pas la limite.

Cependant, l'effet de ces mesures est déjà perceptible au stade initial et, si la Chine n'est pas prise en compte, le déficit en aluminium est désormais de 429 000 tonnes. Selon Rusal, le chiffre pourrait atteindre 1,3 million en 2014. En conséquence, avec l'augmentation du déficit, les prix peuvent également augmenter, selon les prévisions de Rusal, le coût peut atteindre 2 000 USD la tonne.

Cependant, cette opinion n'est pas incontestable et tous les analystes ne sont pas d'accord avec ces prévisions. Ainsi, Oleg Petropavlovsky, qui est analyste chez BCS, est persuadé qu'une éventuelle pénurie d'aluminium dans certaines régions sera inévitablement couverte par des surcapacités - principalement la Chine. Ainsi, selon O. Petropavlovsky, il est peu probable que le coût du métal en 2014 dépasse le chiffre actuel, qui est de 1800 USD par tonne.

L'analyste de Renaissance Capital, Boris Krasnozhenov, suggère une augmentation de la valeur à 1940 USD, ce qui, à son avis, deviendra possible après l'entrée en vigueur des règles de la Bourse de Londres. Conformément à l'aluminium, les entrepôts ne doivent pas être stockés plus de 30 jours, ce qui est jusqu'à présent, à l'heure actuelle, jusqu'à 6 millions de tonnes sont stockées dans des entrepôts. tonnes, soit environ 10 % de la consommation totale de métal par an.

Étant donné que les nouvelles règles menacent d'entraîner une réduction notable des primes, Rusal a intenté une action en justice contre la Bourse de Londres, souhaitant annuler la révision des règles existantes.

Nouvelles archives

Date de début
Date limite

Notre consultant vous fera gagner du temps

+49 (152) 372-15-100

Abonnement

Offres spéciales et réductions. :)